Et bien je dirais... Quoi!?
Vous répondez quoi quand on vous demande ça, dans une fosse, soit dit en passant remplie de fans de rock? Pardon me? C'est quoi ce langage? Et ce n'est que le commencement... On a eu le droit à des trucs du genre "c'est chaud ce soiiiiir" ou bien "faites du bruit". Bref bref...

Parlons de la musique maintenant... Enfin, musique, c'est un bien grand mot. Des morceaux de titres déjà connus collés les uns aux autres, sur fond d'électro assez lourdingue. On a eu le droit à du Justice, Rage Against the Machine, Run DMC... Et d'après Sarah, un peu de Rhinocérose. Quelle créativité! J'ai souvent cru être en boîte de nuit, tant c'était fort et tant on aurait cru un DJ set. Et pourtant, j'étais bel et bien à un concert. De rock.
Les fans étaient contents par contre. Tellement que ça en tressautait de partout. Surtout des cheveux. Qu'il fallait remettre en place si tôt le morceau fini, évidemment.

Ce que j'ai le plus adoré, c'est la communication non verbale du groupe (ouais j'utilise des termes techniques, on est en Com ou on ne l'est pas!), c'est à dire le langage du corps. Les cheveux qui tressautent partout tout le temps (mais qu'on remet en place vite vite, c'est à dire devant les yeux), les grands gestes des bras, on court, on saute, on se précipite sur le devant de la scène et on touche le public... Et surtout, on capte le regard du photographe (ou plutôt des, ils étaient nombreux ce soir).
Le groupe a passé son set à faire des pauses, à regarder fixement/amoureusement/méchament les photographes. Janice Dickinson les aurait adoré! Dans le genre "je joue avec le photographe" au lieu de faire de la musique, je dit, chapeau! C'était terrible! Très intéressant. Moi qui pensait que sur scène, les artistes se laissaient "envahir" par leur musique jusqu'à en oublier les photographes et les fans... Et bien je me trompais!

Sans oublier le superbe jeu du guitariste, du genre "ouhahou, j'ai fait 3 accords je suis trop doué, admirez mon jeu de folie". Pfiou. J'en suis encore toute retournée. Franchement j'avais presque l'impression d'avoir Hendrix en face de moi (et dieu sait si je deteste Hendrix). Trop doué le mec. Et trop pas au fait de son talent, modeste qu'il était. J'avoue, j'ai souvent rigolé. Et je rigole pas souvent à un concert. Rien que pour ça, bravo les mecs! Pour une première partie de concert, ce fut intense!

Heureusement que j'ai pas payé dites donc...