Je ne parle évidemment pas de mes expériences personnelles uniquement, mais bien de ce dont j'ai pu être témoin, de près ou de loin.

Ayant récemment appris des petites choses pas jolies-jolies sur d'anciennes jeunes femmes de mon entourage, je me suis rappelée des histoires pas toujours marrantes au sujet de l'amitié. Un petit recapitulatif, ça peut être utile...

L'amie pique-assiette : elle ne dit jamais non à une invitation, surtout si elle peut en profiter pour manger à l'oeil. Sans oublier les restes qu'elle pourra peut être ramener à son petit ami (qui ne verra certainement jamais la couleur des petites tartelettes à la pomme qui lui étaient destinées). Si elle peut, en plus, se servir dans l'armoire de la maison, c'est le paradis! Un petit objet de décoration par-ci, un petit maquillage par-là... Mais attention, l'intérêt étant de ne pas se faire prendre (ben oui, elle risquerai de ne plus se faire inviter), il faut toujours choisir des choses qui ne sautent pas aux yeux, et laisser du temps entre chaque "emprunt". Et le jour où vous vous apercevez d'une disparition quelconque, elle vous fera évidemment soupçonner une autre personne du groupe. Car oui, en plus, elle est sournoise.

L'amie intéressée : l'amitié, elle, elle ne connait tout simplement pas. Tout n'étant bon qu'à se faire un carnet d'adresse pour une (future) carrière, ce n'est que calculs, coups bas et manipulation. Le principe ? Se faire un maximum de connaissances dans le milieu visé, critiquer ceux qui ne sont pas de ce monde (même s'ils étaient ses "amis" auparavant), quitte à lâcher des informations croustillantes qui lui vaudront une place de choix dans la cours des dindes de luxe. Pour ne pas se faire prendre, il faut évidemment se cacher et mener une double vie. Et si elle se fait prendre, elle jure par tous les dieux que c'est en fait machin qui a fait ça à truc et que elle, elle ne voulait surtout pas mettre de l'huile sur le feu. Car c'est, évidemment, une sainte qui ne ferait pas de mal à une mouche. Tant que la mouche ne lui vole pas son job au ministère. Sinon gare à la tapette.

L'amie-ennemie : celle qui fait tout pour plaire à tous. Toujours présente, surtout quand ça va mal, prenant note de chaque mot prononcé, même ceux que vous ne pensez pas forcément, ceux dit sous le coup de la colère, de la tristesse ou avec un petit coup dans le nez. Elle n'oublie rien. Jamais. Et le jour J, elle recrache tout. A tout le monde, et surtout à ceux qui pourraient en souffrir le plus. C'est son petit plaisir, rendre les gens malheureux autour d'elle. Et quand c'est terminé, elle cherche une autre proie. Redoutable.

L'amie toujours là pour toi : avec elle rien ne peut nous arriver. Elle est présente à chaque instant. Sauf quand ça va mal. Si vous l'appellez en larmes, pour lui annoncer une horrible nouvelle et lui demander de l'aide, elle s'enfuit. Pour revenir, quelques jours plus tard, s'excusant de ne pas savoir gérer la tristesse des autres. Vous vous dites que ce n'est pas grave, du moment qu'elle est là pour les autres moments. Jusqu'au jour où, vous trouvant beaucoup trop déprimante à son goût, elle arrête de répondre au téléphone, vous ignore dans la rue, et se trouve une autre copine plus marrante à qui il n'arrive jamais rien de mal.

L'amie miroir : la gentille, la présente, la collante. Elle vous aime, voire vous vénère. Elle aime tout de vous. Vos vêtements, votre maquillage, vos CDs, votre métier. Un jour vous la retrouvez avec la petite robe que vous aviez repéré quelques jours plus tôt en boutique, les cheveux coupés comme vous. Et elle vous apprend qu'elle va changer de carrière, car sa vraie passion, c'est d'étudier les marmottes dans la montagne. Comme vous. Sachant que vous êtes moins de 20 à avoir choisi ce métier, dans le monde. Flippante. Et extrèmement difficile à semer, puisqu'elle a tout collectionné de votre vie depuis qu'elle vous a rencontré. La seule solution, le déménagement. Dans une autre galaxie.

L'amie manipulatrice : son plus grand plaisir est de monter les gens les uns contre les autres. Faire annuler un mariage, semer la zizanie dans une famille ou encore créer une dispute entre deux amis de longue date, c'est son dada. Et comme elle sait s'y prendre, c'est toujours à elle qu'on vient parler en cas de soucis. Parfait pour lui fournir ses armes, donc. Une fois sa mission remplie, elle s'en va vers d'autres contrés, prête à briser d'autres relations.

*Friends Will Be Friends de Queen